Ensemble Kaboul

L’Ensemble Kaboul explore la musique persane d’Afghanistan, un répertoire méconnu voire oublié. Pays riche de plusieurs cultures musicales, ce patrimoine persan, traditionnel et sacré, témoigne à la fois d’un long passé et d’une poésie particulière. Les turbulences historiques et les guerres n’ont cessé de disperser les musiciens et de perturber la transmission de ce patrimoine immémorial.

Pour redonner vie à ce répertoire, l’Ensemble Kaboul s’adonne à un travail d’«archéologie musicale» afin de redécouvrir les thèmes enfouis, les ornements détruits et les motifs perdus d’un corpus musical jadis florissant. Pour faire refleurir un terreau asséché, les mélodies parfois fragmentaires sont complétées, les instrumentations et les compositions développées.

Pour dépoussiérer ces mosaïques enfouies, le groupe fait appel à des musiciens de la grande famille musicale persane qui se déploie dans de nombreux pays. L’influence culturelle persane est perceptible de Lahore à Budapest et d’Erevan à Cordoue.

L'Ensemble Kaboul, avec Khaled Arman, Mashal Arman, Meri Vardanyan, Siar Hachemi et Farshad Soltani.

Cette approche est rendue possible par l’exceptionnelle polyvalence musicale des membres du groupe. Chaque musicien de l’Ensemble Kaboul, et cela constitue sa marque distinctive, est doté d’une double-culture musicale, extra-européenne et européenne.